Sommaire   |  Commentaires marque par marque

HotWheels

 Mattel Inc.

Un peu d'histoire :


1968, Mattel crée la marque Hot Wheels, elle produit principalement des modèles au 1/64ème.
1997, Apparition de la gamme Hot Wheels collectible, dédiée aux collectionneurs.
1999, Mattel obtient une licence exclusive pour la reproduction des modèles réduits Ferrari.
2000, Les premiers modèles sortiront dans une gamme de prix et une finition unique dans la moyenne du marché de l'époque sous la marque Hotwheels (modèles avec un boitage noir et gris) ,puis sortiront quelques miniatures exclusives dans une boite transparente dite showcase
2006 Mattel sort les gammes Elite et Super Elite, il s'agit de modèles dits à la finition supérieure (usage de photodécoupe en métal, entourage de vitre peints, détaillage du moteur), la 1ère génération continue d'exister en parallèle quelques temps, nombre de modèles sortis en 2000 seront repris en version Elite.
2008, Mattel sort une nouvelle gamme "de base" les "fondations", cette fois le boitage est rouge,  et cela se traduit dans un premier temps par l'absence de décalcomanies ou de rappels de clignotants, puis des ouvrants en plastique, enfin, des modèles aux capots et coffres non ouvrants mais en métal.
2009, Mattel sort une gamme "Ferrari Stars Collection", il s'agit de modèles Elite déjà reproduits, mais aux couleurs de modèles vus dans les films, série tv ou appartenant à des personnalités.
2015, Mattel ne renouvelle pas la licence Ferrari

Selon les sites ayant repris l'info de la perte de la licence il se dit que Mattel aurait eu du mal "à vendre" sa nouvelle ligne de produits.
Le fabricant MR Models a d'ailleurs été approché pour conseiller Mattel dans ses choix de reproduction de modèles"Elite" (selon leur propre site).
Bburago s'est vu confier la production de modèles au 1/43ème.
Et finalement, Mattel aurait préféré abandonner la partie.



Les Ferrari reproduites :

1ère génération : 100% Hotwheels


Période de fabrication
Dénomination
Commentaires
2000
250 GT California

2000
250 Testarossa

2000
250 GTO

2000
250 LM

2000
Dino 246 GTS

2000
365 GTB/4

2000
365 GTS

2000
Testarossa

2000
288 GTO

2000
512 M

2000
F355 GTS

2000
F355 GTB

2000
F355 Spider

2000
F50

2000
456 M

2000
360 Modena

2001
360 Modena spider

2002
360 Modena spider F1

2002
550 Maranello

2002
550 Barchetta

2002
575 Maranello

2002
Enzo

2003
Challenge Stradale

2003
612 Scaglietti

2003
166 MM

2004
250 GT Lusso

2005
F430

2005
F430 Spider


Les Elite (boitage et logo spécifique)


Période de fabrication
Dénomination
Commentaires
2006
F40

2006
Enzo

2006
Testarossa

2006
288 GTO

2006
575 Superamerica

2006
F430 Spider

2006
599 GTB

2006
F50

2007
250 GTO

2007
166 MM

2007
250 GT Berlinetta Lusso

2007
612 Scaglietti "Tour de chine"

2007
430 Scuderia

2008
Dino 246 GT

2008
365 GTB/4

2008
575 GTZ

2008
California

2008
Mondial 8

2009
F430

2009
360 Modena

2009
550 Barchetta

2009
410 Superamerica

2009
575 MM

2010
360 Modena Spider

2010
250 GT California
Moule différent par rapport à la première série
2010
250 LM

2010
308 GTS

2010
599 GTO

2010
458 Italia

2010
612 Sessenta

2010
Challenge Stradale

2010
Mondial 3.2

2011
250 GT SWB

2011
308 GTB

2011
348 TB

2012
308 GT4
Pas de version fondation
2012
FF

2012
458 Spider

2013
348 TS

2013
F12 Berlinetta

2013
F355 Berlinetta

2014
F355 Spider

2015
458 Speciale
Pas de version fondation
2015
Laferrari


Les fondation


Période de fabrication
Dénomination
Commentaires
2008
599 GTB
boite rouge (réedition en 2009 en boite grise)
2008
575 Superamerica
boite rouge (réedition en 2009 en boite grise)
2008
550 Barchetta

2008
F430

2008
Mondial 8
boite grise
2009
430 Scuderia
boite grise et boite rouge
2010
California
boite grise
2011
599 GTO
boite rouge
2011
458 Italia
boite rouge
2011
308 GTB
boite rouge
2011
410 Superamerica
boite rouge
2012
Enzo
boite rouge
2012
458 Spider
boite rouge
2012
FF
boite rouge
2012
348 TB
boite rouge
2014
F12 Berlinetta
boite rouge
2015
Laferrari
boite rouge

Les High Ends (Super Elite)


Période de fabrication
Dénomination
Commentaires
2006
575 Superamerica

2006
599 GTB

2007
612 Sessenta

2008
430 Scuderia

2008
575 GTZ

2008
Mondial 8

2010
Dino 246 GT

2010
410 Superamerica

2010
California

2011
458 Italia

2013
FF


Source :
http://www.diecast.org/diecast98/html/asp/list_reviews/xq/ASP/manufacturer.Mattel+Hot+Wheels/qx/manufacturer.htm

Commentaires sur la production

Dès le départ Mattel a eu un problème de positionnement pour sa gamme.

Dans les années 90, la compétition entre les fabricants aidant, le niveau de finition des modèles s'est nettement amélioré par rapport à ce que proposait Bburago fin 80, gamme que le fabricant italien lui n'a jamais fait évoluer en terme de fidélité des lignes et de finition (il continuait de commercialiser tel quel, sa 250 TR de 1981).

Début 2000, pour 30/40 EUR, le collectionneur pouvait attendre de son modèle réduit qu'il ait les entourages de vitre peints, des logo en tampographie, des étriers de frein, matérialisés, en couleur et portant une tampographie, et un moteur sommaire.
Un fabricant "haut de gamme" de l'époque comme Kyosho, ajoutait le flocage de l'habitacle, et nombre de détails dans le compartiment moteur (fils de bougies, verrins, peinture noire sur le dos des ouvrants) pour 80 EUR environ.

Il ne fait plus de doute que Mattel a repris les moules et outils d'autres fabricants comme Bburago (F40, 288 GTO) ou encore Maisto (F50), et les a exploités pour sortir la 1ère génération de sa gamme. De fait Hotwheels s'est retrouvé avec des moules pour certains d'une fidélité des lignes datée et un groupe hétérogène en terme de finitions.
Sur la gamme, 100% Hotwheels, Il a d'abord tenté d'améliorer quelques détails (une F40  avec de nouvelles vitres mais pas de joint noir autour,  ni de joint de parebrise, une 288 GTO avec les jointes de parebrise peints, mais pas de vitre de custode ou de tour de caisse), voir une reprise des moules (250 GTO) mais restait souvent encore en dessous de ce que proposait le marché en terme de finition moyenne (Au sein même de sa 1ère gamme la 456 M avait les joints de vitre peint alors que la 612 scaglietti ou la F430 spider ne les avaient pas).

Avec la gamme Elite, le fabricant a tenté de corriger le tir, en détaillant ses moules, à l'aide de pièces en photodécoupe, de touches de couleurs apportant du relief au compartiment moteur et à l'habitacle, de flocage des intérieurs, les modèles sortaient à 70 Eur, mais leur prix baissait rapidement à 40 EUR ce qui les rendait alors attractifs, malgré parfois quelques défauts (la 288 GTO n'a pas récupéré de vitres de custodes).
Les modèles Elite totalement inédits du fabricant sont par ailleurs d'un très bon niveau de finition pour ce prix (le moteur de la mondial 8 Elite fait jeu égal avec celui d'une 308 Kyosho). Par contre la 250 GTO Elite supportera très mal le match face à celle de Kysoho.

Par la suite niveau de finition Elite, ne bougera pas, mais au fil des années, le prix des nouveaux modèles, va dans un premier temps ne plus descendre, puis monter vers les 80/90 EUR (Est-ce pour prendre ce créneau que Mattel a refusé à Kyosho, le renouvellement de sa licence en 2009 ?). Il faut noter qu'en parallèle ceux d'autres fabricants "généralistes" tournant auparavant dans des prix moyens à 40 EUR sont eux aussi montés vers les 50/60 Eur de prix moyen pour leurs modèles (Donc question de conjecture économique ?).

Toujours est il, que la gamme fondation a dans le même temps vu son niveau de finition descendre, (perte des monogrammes, absence de joints de pare brise) pour un prix de 40 EUR minimum, ce qui a du rendre la gamme très difficile à écouler, puis Mattel a fait le choix de vendre des modèles aux ouvrants en plastique, et finalement avec des ouvrants en métal, mais capot et coffre scellés. L'idée était-elle de pousser le collectionneur vers les Elite ? Il semble que l'abandon de la licence par Mattel indique que cela n'a pas fonctionné.

A noter que les différents forum de modélisme font état sur les Elite de décollement spontané de pare brise, ou de photo-découpe, à priori un problème de colle vieillissant mal.




- (166 MM) :
L'empattement de ce modèle est presque 1 cm trop court par rapport à une côte idéale au 18ème établie sur un empattement original de 2.20 m ou 2.25 m (selon plusieurs sources comme celles en lien sur mon site, la revue ferrari club).
Après vérification sur une copie d'un plan de chez touring (tiré de la revue du club Ferrari France n°32 de 1998) il ressort qu'en remettant les côtes à l'échelle les dimensions ne collent effectivement pas.
En se référant au plan de touring tel qu'il est sur la revue (1,4 cm sur le plan vaut 1 m) on obtient les dimensions suivantes (avec une marge d'erreur possible assez importante mais le résultat est suffisamment parlant) : longueur 3,71 m largeur 1,50 m, hauteur 0.90 m et enfin empattement 2,21 m.
En recoupant avec les autres sources,on peut valider : 1.53 m  pour la largeur, 0.93 m pour la hauteur  et 2,20 m pour l'empattement, reste une inconnue sur la longueur de la voiture...

Les dimensions de la réduction d'hot wheels ne sont donc pas bonnes manifestement la voiture est à une échelle plus proche du 1/19ème. (étonnant de la part de HOT WHEELS qui généralement s'attache à être le plus proche possible de la côte originale)

   
- 410 Superamerica :
Mattel commercialise deux versions de la 410, une "argent et noir" et un modèle "noir".
J'ai retrouvé le modèle de référence noir : une série 2  (Il n'y a eu que 6 exemplaires de série 2), elle est d'ailleurs en photo sur mon site, ou encore ici (et il s'agit du chassis 0713SA).
Pour ce qui est de la "grise et noire", manifestement aussi une série 2, aucune trace d'elle sur les sités spécialisés.
Enfin la grise est en tous points identique à la noire, or cette dernière dispose d'essuie glaces sur la lunette arrière, de renforts de pare chocs verticaux, d'une prise d'air avant avec une grille ainsi qu'une baguette chromée sur le bossage du capot qui lui sont spécifiques à ce qu'indique Ferraris-online.com , je n'ai effectivement pas trouvé ces élèments sur un autre modèle de 410. 0713SA est sortie d'usine amaranto rosso (rouge) donc à moins d'une évolution intermédiaire entre a couleur de sa sortie et cette version noire, le modèle argent et noir semble bien ne pas avoir existé....

Suite à réception de mon modèle, je constate que Mattel a fait un gros effort sur les détails, beaucoup de baguettes chromées et de petits éléments collés, mais, le tout n'en est que plus fragile, les plastiques chromés sont déjà piqués sur le pare-chocs arrière, la peinture est brillante mais manque d'épaisseur par endroits;  le ciel de toit présente des traces d'écrasement surement liés à son collage.
Enfin, si la ligne du modèle est très réussie, les roues sont extrémement fines et grandes par rapport à celles des 250, du coup la voiture est très haut perchée avec une garde au sol de 1,2 cm (soit 21 cm en vrai), dommage, car le rendu global est bon.
   

 
- 250 GT california :
elle  est aussi plus petite que le reste de  la production (cf : dossier 250GT ) mais ses côtes restent tout de même acceptables, certains lui reprocheront peut être son manque de galbe au niveau des pasages de roue avant (ces dernières ne sont par ailleurs vraiment pas larges).
Par ailleurs, les compteurs au centre du tableau de bord sont vides de toute aiguille.
 
- 250 GT LUSSO:
Comme le spider california les roues sont assez petites. Par ailleurs, les roues arrières semblent en peu enfoncées dans les passages de roue et donnent à l'arrière de la voiture un côté un peu trainant, cela est à priori lié en partie au fort serrage des vis lors du montage en usine, le chassis de mon modèle est remonté d'un coup lorsque je les ai désserrées (manipulation à vos risques et périls), et j'ai fait une petit modif pour remonter encore un peu plus l'arrière de la voiture (voir ma collection)                                                  

- 365 GTB/4 :
voir le dossier DAYTONA
 
- 246 GTS :
Les essuies glaces devraient être tournés dans le même sens vers la droite (à relativiser cependant voir paragraphe évolution stylistique concernant ce modèle et les photos de la production de route) et le montant de pare-brise est trop épais dans sa partie supérieure .


L'originale
Le modèle réduit


- Dino 308 GT4 :
Etudiant la possibilité de convertir une version rouge en version jaune, je me demande ce qu'il en est du logo spécifique que je vois à chaque fois que je regarde l'épisode 4 de la saison 7 de Top Gear et là surprise, sur la reproduction le logo est devenu "DinoGT"
L'originale
Le modèle réduit

Pourtant sur l'emballage de ce modèle on retrouve bien le fameux logo



- 308 GTS  : 
L'aileron de toit, la grille sur le capot avant,  les sieges avec leurs motifs rectangulaires, sont typiques d'une quattrovalvole ce qui est très embétant vu que le modèle se veut être une GTS de la  première heure (d'ailleurs le moteur est bien celui d'une 308 1ère version).
Le modèle rouge a un autre défaut plutôt visible : il n'a qu'un seul rétroviseur rectangulaire, selon les docs en ma possession, la forme rectangulaire correspond aux modèles électriques apparus avec la GTSi, donc après cette version .
A noter enfin, que les QV ont systématiquement 2 rétro, d'ailleurs sur les photos de la GTS jaune disponibles sur le net, la voiture a bien ses deux rétro par contre ils sont "ronds" c'est à ne plus rien y comprendre.

"Magnum Pi" : (aucune mention sur la boite de la miniature)
Par rapport au  modèle conduit par Magnum cette version de MATTEL est proche de la GTS QV conduit par le privé dans la saison 4 (montant de pare brise noir) :
La reproduction est bien une version US
Le spoiler avant est conforme à la version de Magnum (non proéminent)
La miniature n'a pas la plaque Robin 1 (ce qui me laisse à nouveau penser que Mattel n'a pas obtenu le droit d'utiliser officiellement le nom de la série)
La reproduction présente un support de plaque arrière noir qui n'a pas lieu d'être.
Si on considére que c'est en fait une QV, Il lui manque le rétro droit (seule la GTS et la GTSi de la série n'en étaient pas pourvues)
les grilles de passage de roue et du capot avant devraient être noire. ce qui n'est pas le cas de la reproduction

           


Mondial 8 : 
Les  modèles de présérie étaient présentés avec des jantes de 3,2 L on peut donc supposer que Mattel va sortir les différentes versions de la Mondial.

Le moteur est vraiment très bien réalisé, à l'équivalent ce que Kyosho a fait pour sa 308
Le coffre avant est aussi très bien détaillé, Mattel a rajouté une pièce pour figurer l'attache de capot en métal , les petites pièces sont nombreuses, donc très agréable surprise de ce coté.

L'habitacle est conforme à l'originale (vue plus précise ici du tableau de bord), on aurait souhaité que Mattel reproduise la console centrale plus fidèlement, notamment l'emplacement à droite du levier de vitesse qui comporte à priori un vide poche, l'autoradio, ainsi que les encoches se trouvant juste devant (désolé pour l'image permettant de voir ces deux derniers points, pas trouvé mieux).
Les sièges avant sont par ailleurs mal ébavurés, il reste une jonction entre les pièces les formant visible sur tout le pourtour.

Concernant l'extérieur, Il manque le badge "Ferrari" sur  le coffre !!
là aussi la réalisation est très propre, j'ai eu par contre la désagréable surprise de découvrir deux éclats sur la peinture, un au niveau du capot et l'autre sur la portière

Par contre gros point négatif la voiture est bancale, il suffit de la retourner pour constater que les roues gauche et droite ne sont pas à la même hauteur et sans possibilité de rectifier cela que ce soit pour l'avant ou l'arrière.

Enfin le modèle reproduit par Hot wheels est par ailleurs une version US (américaine), si l'on se fie à l'habillage noir entourant l'échappement, et à la présence du toit ouvrant qui était en série là bas et dans ce cas, elle devrait avoir un feu de position sur ses ailes arrières.


L'originale
Le modèle réduit

- TESTAROSSA (y compris ELITE) :
S'agissant d'une phase 1 elle devrait avoir une petite vitre de custode juste sous le rétro 
Surprise en photographiant mon modèle, on voit l'habitacle par le passage de roue, sinon ce modèle est très reussi




- Testarossa Elite "Miami Vice" (selon le catalogue Mattel car pas de mention sur la boite)
Sagissant d'une version américaine, ce modèle ne devrait pas avoir de rappel de clignotant derrière le passage de roue, mais uniquement les feux de position supplémentaires propres au marché US,  l'élèment noir sur lequel repose la plaque arrière devrait être plus large et s'arrêter à la naissance des feux arrières.
Bonne nouvelle le troisième feu de stop a été rajouté par rapport au modèle élite de départ, mais pas la plaque d'immatriculation, de là à dire que Mattel n'a finalement pas eu le droit de faire référence à la série...


L'originale
Le modèle réduit

- 288 GTO (y compris ELITE) :
Absence de custode alors qu'il s'agit d'un modèle sorti récemment (hot wheels l'ayant par exemple reproduit sur sa 250 GT lusso)

 
- F40 (y compris ELITE) :
Il y a 3 montants dont 2 pour la porte : un sur la portière et un de "soudé" à la carrosserie, c'est un oubli sur la base de départ à priori (vous pouvez agrandir la photo en cliquant ici).


- 348 TB: Ressortir la 348 est à la base une bonne idée étant donné que la BBurago a très mal vieilli par rapport aux standards actuels, mais je trouve que ce modèle a les mêmes défauts que les MIRA à l'époque,  à savoir une face avant trop carrée surement pour permettre la mise en place de phare escamotables, c'est un peu dommage.
Par ailleurs, il aurait été plus judicieux je pense, que Mattel reparte du moule de sa 355 GT pour réaliser ce modèle, ainsi les galbes des deux modèles auraient été plus cohérents, (mais il est vrai qu'une élite sans capot avant ouvrant aurait tout de même détonné) et aussi Mattel s'ouvrait la possibilité de reproduire les versions TS et cabriolet (rappelons que le cabriolet 348 est le premier produit par l'usine elle même, d'où un intérêt tout particulier en collection), en repartant de ce qui semble être une base MIRA, Mattel couvre aussi toutes les versions de la 348 (et très probablement GTB et GTS par la suite), mais je pense que cette base n'était pas le bon choix





- 512 M :
  la voiture est penchée en arrière
 
- F 50  :
Attention en achetant votre modèle : sur certaines, soucis d'ajustement des pièces formant le capot arrière (aileron et plaque comprenant la partie vitrée), le vide entre le bord du capot et l'aile arrière peut aller jusqu'à 1 mm selon les modèles


- 456 GT M :
Comme la 456 GT de Bburago, la longueur de ce modèle n'est pas bonne, voir : les dimensions de la reproduction.
De nombreux sityes/forum rapportent des cas de peste du zamac sur le modèle "champagne" (la bleue serait épargnée) :
http://www.ferrari-modelisme.com/vintage-la-ferrari-456m-gt-champagne-hotwheels-118_i2980.html
http://www.forum-auto.com/automobile-pratique/modelisme-modeles-reduits/sujet12916-1015.htm
http://www.forocoches.com/foro/showthread.php?t=2339474



- CHALLENGE STRADALE :

VERSION DE BASE

Hot wheels a repris à mauvais escient le moule de sa 360 challenge, pour reproduire ce modèle, verdict :
- la console centrale n'est de fait pas conforme à l'originale (en carbone et une seule version de boite disponible pour ce modèle donc pas d'erreur possible )
- L'affichage au volant n'est pas non plus de la bonne couleur.
- Le rétro extérieur est à priori aussi celui d'une challenge "normale" et non  une représentation du modèle en carbone qui équipe l'originale.
- Extracteur d'air non conforme c'est encore celui d'une Modena "normale".
- Le bandeau arrière est lisse/mat et plein alors qu'il devrait être ajouré.
Enfin, les roues sont superbes mais leur diamêtre plus élevé  donnent l'impression d'une voiture un peu haute "sur pattes"
l'originale
Le modèle réduit


VERSION ELITE
Sortie en 2010, elle corrige l'ensemble des points ci-dessus (sauf le bandeau arrière lisse)
Petit bémol la version rouge n'a plus de vitre en lexan, mais les classisques vitres descendantes, ce qui est dommage (ce qui ira par contre très bien à la version bleue)
L'originale
Le modèle réduit
 

- ENZO :
Il manque :
- les deux barres transversales passant au dessus du moteur de l'originale (rectifié sur la gamme elite).
- Les feux de position latéraux (hormis sur la enzo grise 60ème anniversaire), j'ai eu beau vérifier sur le net il circule une seule photo d'une Enzo sans ces fameux feux, semblerait que photoshop ait fait des ravages, MAJ mai 2013 trouvé un modèle qui ne les a effectivement pas sur le site arthomobiles.fr


- 575 MM :
- Le bouclier avant de ce modèle (je ne parle pas de la lame du bas de caisse) et surtout la forme de la calandre sont différents de celui de la 575 SA, ce qui est dommage vu que ces deux modèles proviennent du même fabricant.
- Version Elite : Je pensais la calandre "acier" reservée aux 575 GTC et à la 575 SA, or les photos du net montrent un peu de tout, calandre acier avec badge 575M sur la malle, calandre acier seule etc. (j'ai d'ailleurs mis à jour la page sur les 575).
Enfin, dans tous les cas la calandre couleur "acier" présente le même nombre de lames horizontales soit 3 (la calandre mate en a 5),  les deux photos ci-dessous montrent que cette grille n'a pas fait l'objet du même traitement entre la MM et la SA, et il qu'il y a plus de lames sur la MM Elite .

La 575 MM Hotwheels
La 575 SA Elite


Version "Bad boys 2"
La particularité de ce modèle ? il s'agit d'une version US grise (je penche pour un gris titane mais à vérifier) avec intérieur noir, et à mon sens le gris utilisé par Mattel est trop clair et tire trop vers le bleu.
La grille de calandre est noir mat, alors que Mattel la représente gris métal.
La "Bad boys" n'a pas de lave phare haute pression sur son pare chocs.

Et pour finir, l'anedocte est connue mais, sur le tournage de Bad boys ont été utilisées simultanément une 550 et 575, les plans des deux voitures étant allégrement mélangés,
Pour brouiller les pistes, les blocs optiques de la 550 normalement noirs ont été peints en gris, ou remplacés par des blocs de 575.
Pour les différencier il faut s'attarder sur la calandre et les jantes,
La 550 a conservé ses antibrouillards et ses jantes d'origine
D'après les screenshots que j'ai pu faire, la 550 a les étriers de frein gris alors que la 575 a des étriers rouges, une 575 avec étriers gris semble avoir éte utilisée, mais, j'ai aussi pu constater que sur deux plans les jantes de la 575 avaient été montées sur la 550,
Et ..., le modèle de Mattel a les étriers noirs....




L'originale
Le modèle réduit



 
 
- F430 coupé et spider :
Les roues paraissent grandes.

- 575 M Superamerica :
Petit détail, la 575 dont nous gratifie Mattel est une version américaine, elles ont donc des feux de position latéraux au niveau du pare-chocs, et à priori quand elles ont ce feu supplémentaire, elles n'ont pas le rappel de clignotant sous le scudetto comme en Europe (pas trouvé de photo de la vraie avec les deux feux
en même temps).

L'originale
Le modèle réduit

- 575 GTZ :
La calandre du modèle Elite (superposée à celle du modèle bas de gamme) donne un mauvais rendu, trop épaisse, trop plate (je ne suis pas fan de l'originale, il n'e s'agit après tout pas d'une Ferrari officielle, elle ne rejoindra pas ma collection à moins qu'elle descende à un prix très attractif)


- 599 GTB Fiorano :
Ce qui frappe au 1er abord c'est la largeur de la bête, elle est globalement reussie, cependant il y a beaucoup de petits détails qui cumulés...
- Tout d'abord les ajustements : Sur mon modèle la découpe du capot ne parait pas nette, il est plus écarté du coté de l'aile gauche que de la droite, la portière gauche ferme mal.
- La peinture : pas mal de petits défauts d'aspect répartis sur l'ensemble de la maquette, des petits points ou bulles (difficiles à prendre en photo)
- L'intérieur : mauvais ajustement des pièces du tableau de bord, les habillages de porte présentent des trainées noires au niveau des accoudoirs. le volant est de travers lorsque les roues sont droites...
On peut féliciter mattel d'avoir habillé de feutrine le plancher de sa miniature (en même temps pour le prix....) mais il est dommage qu'elle "flotte" le long des seuils de porte par exemple.
 
Enfin, les rainures des pneus sont trop épaisses élargissant visuellement le pneu inutilement.

- 612 Scaglietti (100% Hotwheels) le dessin de la calandre est faux, il n'y a pas de barre entourant la calandre comme l'a représenté Mattel
      


Retour