Sommaire   |  Commentaires marque par marque


Anson (1992 - 2002)

Anson industries LTD

Un peu d'histoire :

1992, Création de la société Anson, dont le siège est à Hong Kong, elle se spécialise dans la production de modèles au 18 et 1/12ème.
          Selon divers sites (voir sources) Anson est un sous traitant de majorette.
1993, Majorette sort les modèles de ses sous traitants sous sa marque.
2002, la société disparait,

Sources :
http://solijouet.free.fr/data/majorette.htm

Les Ferrari reproduites :


période de fabrication
Dénomination
commentaires
1992
246 GT
 2 versions compétition produites par ce fabricant
1993
328 GTS

1999
550 Maranello


Commentaires sur la production


- 246 GT :
- Les roues sont mal proportionnées: la jante est bien petite par rapport à la largeur du pneu.
- Le type de la calandre, ne semble pas très clair, c'est de toute façon le flou artistique quant aux caractéristiques et évolutions du modèle original (voir les photos de la production de route et voir paragraphe évolution stylistique) .
- Les feux arrières (stop et clignotants) sont à priori inversés, mais, sur le net on trouve des photos de GTS avec les feux arrière dans cette configuration; idem pour la custode qui est parfois chromée ou ne l'est pas.
- A leur sortie d'usine, les portières n'étaient pas bien alignées avec le reste de la carrosserie (ceci se rectifie cependant facilement)

A part ces points, les proportions du modèle sont bonnes et lors de sa sortie, les feux arrières de couleurs différentes avec une pièce rapportée pour  le support chromé n'étaient pas la règle, idem pour les rappels de clignotants sur les ailes reproduits par des billes de plastiques translucides en lieu et place d'un rond de couleur orange.

 
        
   
- 328 GTS :
Les jantes de la 328 GTS sont  simplistes; d'origine les montants de vitres fixes sur les portières ne s'alignent pas avec le montant de parebrise (cela peut par contre se rectifier facilement),  le hard top de ce modèle est aussi trop grand et ne permet pas de présenter correctement la reproduction en configuration "toit fermé".

Par ailleurs, erreur d'angle au niveau des passages de roue avant, alors qu'ils devraient être bien arrondis (voir production de route), ils présentent une forme en pointe à la jonction du pare chos avant et de l'aile (beaucoup plus marqué du coté droit que du gauche)
         



     - 550 Maranello :
Les roues de ce modèle sont trop à l'intérieur de la carrosserie, les lignes de ce modèle sont moyennement réussies


Retour